L’histoire

Lechateau-Histoire-V1-vuevillage  Lechateau-Histoire-V2-carte_sarthe

Un haut lieu historique

Située entre Le Mans et Chartres, à la limite de l’Eure-et-Loir, du Loir-et-Cher et de la Sarthe,  la petite cité de caractère de Montmirail abrite le château éponyme, un site d’exception à plus d’un titre. Ce château du XVe se distingue, en effet, par une vue imprenable sur le Perche Sarthois qu’il domine à plus de 300 mètres d’altitude, ainsi que par sa richesse architecturale qui porte l’empreinte de chaque époque dans un beau mélange de styles : Moyen-Age XVe, Renaissance, XVIIIe et XIXe.

Occupé dès l’antiquité par les Romains, Montmirail s’est construit à partir du Vème siècle de notre ère autour d’une simple tour en bois surélevée sur une butte de terre. L’édifice de bois a évolué au cours du temps pour finalement disparaître et laisser place au fameux château en U, abritant une cour centrale.

Aujourd’hui, la forteresse médiévale, preuve du château défensif, contraste avec le château du XVIIIème siècle, véritable demeure, lieu de vie de grandes figures historiques.

Lechateau-Histoire-V3-vueaeriennechateau-Valoire

Quelques dates clés


Lechateau-Histoire-V4-Wikipedia-Cléden-Poher_34A_motte_castrale_planParvenu aux mains de la famille Gouët par une donation de l’Evêque de Chartres au IX
ème siècle, le château reste la possession de cette même famille durant près de 600 ans, se transmettant ainsi de génération en génération. C’est également sous les Gouët que le château est l’occasion de la célèbre rencontre, le 6 janvier 1169, entre Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, et Louis VII Le Jeune, roi de France pour tenter une réconciliation entre le roi d’Angleterre et son archevêque Thomas Becket, alors en exil dans le Royaume de France, suite à un désaccord sur la gestion religieuse du Royaume anglais.

Entre le XIVème  et le XVème  siècle, pendant la guerre de Cent Ans, le château passe aux mains des Anglais. En 1421, à fin de la guerre, le château est détruit par les armées du Roi de France. Charles V d’Anjou, Comte du Maine, reconstruit le château défensif que l’on connaît aujourd’hui, et le dote de magnifiques salles d’armes.

À partir de cette date, la bâtisse se transmet au gré des alliances, jusqu’à la Renaissance où il revient à Marie de Melun, épouse du célèbre Maréchal de la Palice, de son vrai nom Jacques II de Chabannes.

Deux siècles plus tard, en 1676, Louis Armand de Condé, prince de Conti achète le château. À sa mort, il lègue le domaine à sa femme, Marie-Anne de Bourbon, qui n’est autre que la fille du roi Louis XIV et de Melle de La Vallière, première maîtresse officielle du roi.

Finalement en 1719, la Princesse de Conti revend le château au Marquis de Neuilly, après y avoir aménagé de splendides pièces de réception avec leur mobilier Régence et leurs remarquables boiseries représentant les cinq sens qui sont classées et se visitent aujourd’hui.

Le château reste aux mains de la famille du Marquis de Neuilly pendant près de 3 siècles jusqu’à nos jours, se transmettant au fil des générations par le biais des femmes.

Les grandes figures historiques